DRB Challenge 1.0

Written by on 16 mai 2013

Seizly avec l’aide de son groupe Like Bounce et Mel’s (Commun Accord) ont su créer un concept au mélange salsa/hip-hop, réunissant des jurys, un speakeur et des djs de qualité. Ils ont surtout su défier et bousculer les habitudes des danseurs à travers le DRB Challenge.​ Cette première édition a eu lieu à Limeil Brevannes. Animée par le célèbre Nasty Nas et trois Djs : Kakashi, Cléon et Kposs.  DRB Challenge

​Le DRB Challenge : nouveau concept !

Cinq jurys nommés Grichka (RAF Crew et Madrootz), Sam (Yudat), Ben Johnson, Mamson (Serial Stepperz et Wanted Posse) ainsi que Fatou Tera vont mettre à l’épreuve les participants.

La compétition commence par des épreuves chorégraphiques d’une durée de 5 à 8mns. Les différents crews sont surnommés les « challengers ». Deux groupes se démarquent : Sens’As performe dans le pop et le lock mais innove par sa mise en scène et son dynamisme. M’Y Style Crew assure sur de la dance hall. Suivent les « casseurs de bouches », représentant les freestyleurs. Ces derniers s’affrontent lors de l’épreuve 3VS3 sur des sons choisis parmi le Pop/Lock, House et New Style.

Seizly - rapporteuz.frDémarre le Seven to Smoke break sur un fond musical à influence salsa avec Ptit-Lu qui en ressort vainqueur. Puis apparaissent (enfin) les danseurs salsa, imprégnés de l’esprit battle, s’affrontant sur le Seven To Smoke. Des duos de sensation et une découverte des talents cachés du juge Ben Johnson en matière de salsa. On retrouve la marque internationale en pleine expansion de Marvin Street, une tatoueuse en plein travail sur une jeune fille et enfin Papy Mavua. Ce coach sportif spécialisé dans le bien-être est mis à disposition des danseurs et du public : on voit apparaître après chaque massage un apaisement sur le visage de chacun. DRB Challenge

Les hostilités reprennent, les gagnants des « challengers » et des « casseurs de bouches »  présentent un show de trois minutes au jury. Cette épreuve permet à ces derniers, habitués au free-style, de « créer un univers plus structuré », comme nous explique Sam. Malgré cette difficulté ceux-ci affirment leur identité dans un espace chorégraphique. Les finalistes sont Sens’As dans la catégorie « challengeurs » et Badness pour les « casseurs de bouches ».

Dernière ligne droite : le final free-style. C’est au tour des challengeurs d’être mis à l’épreuve en se démarquant individuellement. Comme tout battle chacun se donne à fond. Sens’As repart vainqueur du battle DRB Challenge avec un prix

https://www.facebook.com/events/281967801916383/