UDO Championnat 2013

Written by on 16 juin 2013

Espace Reuilly – 10 heures. J’aperçois des groupes de danseurs venus s’inscrire aux présélections d’United Dance Organisation (UDO). Ils viennent de partout en Île de France, de Lille et de Marseille. La journée s’annonce bonne.

Temps grisâtre à l’extérieur mais l’ambiance à l’intérieur est chaleureuse. Ils s’échauffent, s’entraînent, tous veulent être sélectionnés pour le championnat d’Europe qui se déroulera à Disney. A 14 heures, ça démarre avec les juniors (moins de 14 ans). Les parents les encouragent « les danseurs de demain », ils ont le trac. Mais leur énergie est intense durant les 3 minutes de prestation. Les Ultime Kidz introduisent des touches d’humour, et la Diez Family s’inscrit dans un registre plus underground. Suivent les 14-18 ans, les Varsity. Différents styles du hip-hop s’enchaînent entre new style, pop et des phases de break : coupoles, freezes, thomas. Avec tout ça on ne sait plus où donner de la tête. Les Going Up se la donne sur la reprise d’un classique de Ray Charles remixée façon house.

UDO a été crée en 2002 et est l’une des plus grande compétition de street dance au monde

A chaque passage, le jury, composé de professionnels comme Physs des Pro Phenomen, Fabrice Labrana de Kaynix et Ghetto Style, apporte une critique constructive et une analyse de la prestation. Les speakers Hermann et Lydia ambiancent la salle et encouragent les groupes. La compétition règne mais le fair-play aussi ! Plus qu’une compétition, ils ont tous l’ambition d’aller encore plus loin.

Arrive la catégorie adulte. Malgré la subtilité et l’affirmation de leur technique, le jury garde une critique assez ferme. Chaque groupe impose son identité, sa musicalité, sa détermination.  AITH (Arms In The Hood) groupe électro vêtu de rouge, explose sur scène : des blocages, du tétris. A croire qu’on pourrait lire dans leur regard « on est là on va tout déchirer qu’est qu’il ya !!!! ». Le style house revient avec Come Back Crew ainsi que des acrobaties et So Fly impose un « built-up ».

Arawak, surnommés les « avatars marseillais », par leur maquillage, ils privilégient la fluidité sur un style de musique qu’on pourrait qualifier de très « expérimental ». Huit individus aux visages argentés prennent place sur scène : AMC (Asia Milo Crew). Ils démarrent par des pirouettes, enchainent les différents genres du hip-hop en y mêlant, passion et détermination rajoutant une touche de sensualité sur « Man down » de Rihanna. Enfin TN Crew fait preuve de grande précision.  Le partage de leur passion se ressent à travers leur show. On y retrouve aussi Like Bounce et The Rookies. En attendant que le jury délibère, un show freestyle de Dubble Dutch montre le bout de son nez (sport de sauts de codes à sauter, mêlant acrobaties et danse).

Ultime Kidz pour les juniors, Going up pour les Varsity et Arawak pour les adultes gagnent la première place et sont sélectionné pour la compétition UDO Europe. La journée se finie avec joie et satisfaction pour certain, et déception pour d’autres.

Site de l’UDO France : http://fr.udostreetdance.com/

Tagged as

Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *